L'hyperactivité ou quand le sucre s'en mêle....

Nous avons tous dans notre entourage un enfant que l’on pense hyperactif.




Aujourd’hui 3-5 % des enfants occidentaux sont diagnostiqués souffrant de Trouble du déficit de l’attention avec hyperactivité (TDAH), considéré par la médecine comme maladie neurologique.


A une époque, où la quantité des maladies dites psychologique était plus faible, l’hyperactif était le « turbulent » de la famille, l’insolent du fond de la classe. Il n’était pas considéré comme malade et on pouvait même apprécier son énergie au travail physique.


Aujourd’hui, dans une société plutôt bureaucrate, ils dérangent.

Il a donc fallu « admettre » un lien pathologique de ces comportements. ET actuellement le nombre d’enfants atteint de trouble de l’attention a vertigineusement augmenté. Plusieurs facteurs sont en cause :


  • La modification du rythme de la société ;

  • La détérioration de la qualité alimentaire ;

  • La pollution électromagnétique : téléphone portable, wifi...;

  • L’utilisation excessive de certains médicaments dès le tout jeune âge.

Je ne vais pas essayer à travers cet article vous prouver les causes d’augmentation des troubles de l’attention ou de l’hyperactivité. Mais je désire m’axer sur les solutions afin de vous convertir au fait que ces enfants ne sont pas malades (seuls de très rares cas le sont), mais victimes de lacunes de notre société actuelle.


Si vous désirez voir une amélioration quasi instantanée de l’état nerveux de votre enfant, bannissez le sucre. Je ne l’invente pas, plusieurs études américaines, suisses et françaises le confirment : le sucre est la première cause de troubles de l’attention et d’agressivité. Il rend les enfants « sauvages », incontrôlables. Ils deviennent méconnaissables.


Les Additifs alimentaires

On rend également responsable de troubles de l’attention, certains additifs alimentaires tels que les phosphates : E322. 338-341, acide citrique, E450 a b c, levure chimique, E 1410-14, 1442, riz traité, barres chocolatées, chewingums, lait de vaches, légumes non bio car présents dans les pesticides.

Afin de détecter une intoxication aux phosphates, il est possible de faire une mesure du pH salivaire, grâce à une bandelette test de pH (en pharmacie). Un pH alcalin de 8 ou 9 dès le réveil atteste de l’intoxication (Dr Frédérique Caudal).


En résumé, évitez le sucre et une alimentation industrielle. Préférez cuisiner et choisir les bons produits de vos producteurs locaux. Apprenez à faire des pâtisseries sans sucre et sans lactose. Bref, éveillez vos sens et vos talents de cuisiniers, vos enfants n’en seront que plus reconnaissants.




Que puis-je faire d’autre ?

Faites faire du sport à vos enfants. Faites les jouer dehors. Je suis étonnée aujourd’hui de voir si peu d’enfants dehors…. Où sont-ils passés ?



Limitez leur exposition aux écrans à 2-3 heures par SEMAINE : télévision, ordinateurs, téléphones portables, etc., ont un effet extrêmement néfaste sur les enfants et sont une grande cause de trouble de l’attention. Ils détruisent les neurones, irritent leur système nerveux et sont énergivores (nécessitant de grande consommation de sucre). Ne trouvez-vous pas vos enfants plus irritables après une heure de télévision ?

N’ayez pas peur de ne pas être dans l’air du temps. Ce qui compte c’est le bien être de ces enfants, qu’ils deviennent créatifs, concentrés et enthousiastes !

Si malgré ces quelques conseils vous n’observez que très peu de changements, consultez un praticien de santé, il est possible qu’il soit nécessaire d’aller plus en profondeur par certains drainages ou apports de traitements naturels.


Naturellement vôtres,

Marie-Eve Kappler, Naturopathe

0 vue

© 2023 by Name of Site. Proudly created with Wix.com